28

Mar

2012

Salut aux soldats de Villars

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Ecrit par Redacteur

Poème dit par Mousseron lors de l’inauguration de la statue du Maréchal Villars à Denain le 13 Juillet 1913

 

Jules_Mousseron


          Not’ vill dins l’monte arnommée

           Pa l’grand’ Victoire ed’Denain

           A Villars, à sin armée

           Eliève un biau monumint

 

           Savant, soldats, peuple in foule,

           Sont vénus d’tous les côtés

           L’canon dins d’’nain gronde et roule,

           Pou Villars réssusité.

 

           Après deux siècles, c’grand homme

           Nous est enfin arvénu

           Ch’est grâce à Gauquié, Guillaume

           Ach’ t’ heure i n’ nous quitt’ra pus

 

           I'est accompagné d’deux autres :

           Montesquiou, Lefebvr’ d’ Orval

           Ses deux pus vaillants apôtres

           Héros du succès final

 

           Bin haut comm’ tin arnommée

           Dont tous les Français sont fiers… ;

           Haut comm’les faits d’tin armée

           Connus dins tout l’univers

 

           O Villars ! tin estatue

           F’ra réssourv’nir el’ passant

           Et sann’ra li dir’ : « Salut !

           Ichi sont morts des vaillants ! »

 

           Passant, si t’as l’âme el’vée,

            Arrête in peu par égard

           Ichi la France fut sauvée,

           Salu’l’ maréchal Villars !

            

          

          

Haut de page